30/06/2003

A écouter !!!

La voix de Norah Jones vaut vraiment le détour. Cette jeune fille d'à peine 23 ans arrive à vous ôter tout stress lorsque vous rentrez du boulot. A découvrir de toute urgence si ce n'est déjà fait...
 
www.norahjones.com
 

19:24 Écrit par HDO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La famille Higgins Clark et ses dollars

Mary Higgins Clark (la mère) et Carol Higgins Clark (la fille) sont toutes les deux écrivains. Les deux femmes ont amassé tellement d'argent qu'elles ne savent plus quoi en faire... Témoignage.
 
http://www.liberation.fr/page.php?Article=121014

19:19 Écrit par HDO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Plastiiiiiiic sur France 3

Qui a dit que notre Plastic Bertand national était fini après la pitoyable Starac "made in chez nous" ???? La preuve par l'image ce soir, sur France 3. Plastiiiiic présentera pendant tout l'été sur la chaîne publique française un genre de blind test qui s'intitulera "Hit Story". Ce que j'en dis: du moment qu'il ne chante pas...
 
http://www.leparisien.com/home/info/culture/article.htm?a...  

19:12 Écrit par HDO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La vie cachée de Kim Jong-il

Sung Hae-rim, une star du cinéma nord-coréen, a partagé la vie de Kim Jong-il, le numéro un nord-coréen, pendant vingt ans. Sa soeur, Sung Hae-rang, révèle dans “Time Asia” le plus grand secret de la Corée du Nord…

“La première fois que j’ai rencontré Kim Jong-il, c’était le 10 mai 1971. Il avait 29 ans et jusque-là je ne le connaissais qu’à travers des photos, mais je savais déjà qu’il avait emmené, depuis un an, ma soeur Sung Hae-rim pour vivre secrètement avec lui et qu’il ne voulait pas que son père, Kim Il-sung, le sache”, confie Sung Hae-rang à “Times Asia” durant une rencontre qui a duré près de douze heures. Le magazine souligne la méfiance de Sung Hae-rang, qui n’a accepté d’être interviewée qu’après “la médiation de plusieurs connaissances communes” et après s’être assurée que le magazine ne dévoilera pas son adresse, “une chambre austère aux murs peints en blanc et située dans une ville européenne.” Sa soeur est décédée l’année dernière à Moscou, où elle est enterrée.

Kim Jong-il, qui a perdu sa mère à l’âge de 7 ans, a dû très tôt faire face aux manigances de sa belle-mère, qui voulait que son propre fils accède au pouvoir. “Son destin, voire sa vie, dépendait de l’estime que lui accordait son père. Pour rien au monde il ne l’aurait déçu. Or, Kim Il-sung, qui avait déjà choisi une épouse pour son fils, n’aurait jamais approuvé cette liaison avec une autre femme.”

“Mais, Kim Jong-il était complètement entiché de ma soeur et, malgré la peur que lui inspirait son père, il l’a installée dans une maison luxueuse. Ma soeur lui vouait également un amour sincère. Un an plus tard, un enfant est né de cette liaison, un garçon, Kim Jong-nam. Le couple partageait la même passion pour le cinéma et ma soeur était à l’époque une grande star. Par ailleurs, ma soeur avait trouvé ainsi un moyen pour protéger notre père. D’origine sud-coréenne, il était venu s’installer en Corée du Nord par affinité politique. Mais, malgré cela, il était persécuté”, poursuit Sung Hae-rang. En 1976, Kim lui demande de venir vivre avec sa soeur pour l’aider à élever l’enfant qui ne pouvait même pas aller à l’école de peur que la vérité sur ses origines n’éclate. Veuve avec deux enfants, elle accepte, et par la suite sa mère viendra rejoindre les deux soeurs et leurs enfants.

Colère et infidélité

Ils disposent de plusieurs villas et pavillons, et parfois Kim leur offrait des voyages à l’étranger. “Il savait être gentil et à votre écoute. Il avait une grande curiosité pour l’art et possédait une énorme collection de films, de livres et d’enregistrements de musique. Il appréciait les bons repas tout en prenant soin de sa ligne.” Mais le leader les surveillait en permanence et rien ne pouvait être fait sans sa permission. “Finalement toutes ces résidences très luxueuses sont devenues des prisons dorées. D’ailleurs, parfois, il m’était insupportable d’être entourée de toutes ses richesses alors que mon peuple mourait de faim.” Avec le temps, l’ardeur de Kim pour sa femme s’est refroidie. Passe encore le mariage arrangé par Kim Il-sung, mais il était devenu franchement infidèle. La plus sérieuse concurrente de Sung Hae-rim a été une danseuse d’origine japonaise, Ko Young Hee.

Les changements d’humeur de Kim Jong-il devenaient de plus en plus fréquents. “Ma soeur était parfois littéralement terrifiée. Il était capable de nous jeter à la rue dans un moment de colère.” Finalement, Sung a attendu que ses enfants grandissent et quittent le pays pour s’échapper à son tour. “Un an plus tard, mon fils, qui s’était installé en Corée du Sud, a été abattu par des inconnus dans une rue de Séoul.” Son neveu Kim Jong-nam lui manque. “J’ai très peu de nouvelles de lui. J’ai l’impression de l’avoir trahi…”

Merci à Courrier International


19:05 Écrit par HDO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La preuve à l'appui...

Le cow-boy : “J’attendais cette déclaration depuis 1996."
Le crotale : “Et il n’y a rien de mal à ça."

19:00 Écrit par HDO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les USA sortent (enfin) du Moyen-Age

Tout le monde en est conscient, les Etats-Unis d'Amérique pratiquent la démocratie avec un certain dilettantisme. Jusqu'aujourd'hui, le pays de l'Oncle Sam ne reconnaissait pas, dans certains états, des relations amoureuses entre homosexuels. Qu'à cela ne tienne, toutes les mauvaises choses ont une fin (heureusement !). Depuis la semaine dernière, la Cour suprême a jugé qu'"interdire les relations homosexuelles est une violation de la vie privée". Il était temps...

18:59 Écrit par HDO | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Le paradis, c'est presque ça...


16:20 Écrit par HDO | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |