30/08/2003

Comme d'habitude

La rentrée des classes, c'est pour dans quelques jours. Les enseignants sont à pied d'oeuvre. ils ne leur restent plus qu'à ressortir les piquets de grève.

22:17 Écrit par HDO | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

et entre nous ils ont raison enseignants = sous payés, 22h au boulot, des heures de correction et de préparation à la maison (pour ceux qui travaillent bien sur, des faineants il y en a dans n'importe quelle profession), parfois plusieurs écoles à faire dans le même journée, des conditions de travail parfois abominables avec des élèves abominables. Les mois de septembre et octobre sont payés vers la fin novembre donc deux mois sans traitement et sans aide aucune.
Ils ne se plaignent pas assez je trouve

Écrit par : nancy | 31/08/2003

Pas d'accord DU TOUT Je trouve qu'ils se plaignent de trop et pénalisent par le même occasion les élèves... chaque année, c'est la même rengaine. Ces gens ont 4 mois de congés par an (non payés pour ceux qui ne sont pas nommés, je le conçois). Les politiques peuvent ce qu'ils veulent, les syndicats seront toujours derrière pour les pousser à déposer les stylos.

Écrit par : HDO | 31/08/2003

Plus beau métier du monde? Vraiment? Ces 4 mois de congé, comme tu le dis, c'est avant tou pour les élèves qu'ils sont organisés et pas pour les profs. Car je te signale qu'au bout de 8 semaines consécutives, nos chères têtes blondes ont largement atteint la limite de la saturation et leur donner cours n'a rien d'une sinécure. Essaie un jour de donner cours et tu verras. Et entre nous si c'est tellement génial d'avoir autant de congés, pour quoi y a-t-il une telle pénurie d'enseignants? Ou bien c'est qu'il doit y avoir un problème quelque part. Jamais entendu parler des conditions de travail (classes de 25-26 élèves voire plus, manque de reconnaissance sociale, salaires inchangés depuis 10 ans, réformes en veux-tu en voilà sans la moindre concertation, j'en passe et des pires). Alors si tu te sens la vocation, n'hésite pas puique tu sembles jaloux de nos congés. La porte est grande ouverte. Mais entre nous j'ai des doutes...

Écrit par : Fabrice | 09/09/2003

Les commentaires sont fermés.